Il y a des gens qui sont dans ma parenté — et non, je ne nommerai personne — qui n'ont pas fait d'études post-secondaire et relaient sur les réseaux sociaux des nouvelles qui sont clairement de la propagande. Et c'est arrivé de les confronter directement sur leurs posts. De leur dire que ce qu'ils colportaient étaient des canulars, des fake news ou des mensonges. Arrive alors 3 scénarios:

  1. Ils se rétractent et suppriment leur microbillet [1];
  2. Ils s'excusent et commentent leur microbillet en disant qu'ils se rendent compte de leur erreur, mais laissent le microbillet en ligne;
  3. Ils me confrontent, arguant la liberté d'expression, et me disant que ça ne change rien à ce qu'ils pensent.

Prenons en exemple la fausse nouvelle suivante: Justin Trudeau (actuel premier ministre du Canada) fait partie d'un vaste réseau de pédophiles.

Normalement, quelque soit notre idéologie politique, on peut faire un peu de recherches pour au moins vérifier si c'est vrai. Même moi, qui n'ai pas voté pour lui, c'est ce que je ferais en premier. Et c'est ce que tous les journalistes font normalement avant de relayer la nouvelle. Le problème est que nous ne sommes pas tous journalistes (À voir d'ailleurs les fautes de français... clairement pas!) et même que certaines personnes vont s'en targuer. Relayer cette nouvelle ne fera pas seulement du tort inutilement à Justin Trudeau; elle fera perdre du temps à plein d'autres personnes qui vont, elles aussi, la vérifier. Toutes ces vérifications par toutes ces personnes, c'est énergivore. Considérant le coût environnemental d'une recherche sur Google (Sept grammes de CO2 pour une seule recherche, quand même!), on peut en conclure que relayer une fausse nouvelle est clairement nocif pour l'environnement.

"Pourquoi ils n'en parlent pas, de ça, dans les journaux, hein? C'est pour ça que moi, j'en parle."

Les journaux n'en parlent pas probablement parce que ce n'est pas vrai. Et pas d'inquiétude, les journalistes, les vrais, ont fait leurs recherches. Et ils vont écrire seulement sur ce qui est vrai. Pas de temps à perdre avec les mensonges.

Note

[1] Microbillet : Un tweet, un statut, un pouet... Selon la plateforme. Définition de l'OQLF